Simond, le coutelier des glaces

8/5/2018

Découverte aujourd'hui d'un coutelier de Chamonix qui ne fait pas les choses comme les autres en alliant tradition coutelière et passion pour la montagne

 

La coutellerie est à n'en pas douter un artisanat qui à le vent en poupe. Enraciné dans son terroir, le coutelier nous fascine car son art, qui allie finesse et force, incarné par la lame, nous rappelle les plus anciennes pratiques humaines.

 

 

Ceux qui connaissent bien la vallée de Chamonix reconnaîtront à coup sûr ce patronyme indissociable de l'histoire de l'alpinisme et de la montagne: Simond. Au début des années 1820 à Chamonix, la famille Simond était composée de plusieurs frères, tous forgerons & cristalliers. Ils savaient travailler le fer et le bois, possédaient une forge au bord de l'Arve et fabriquaient de l'outillage agricole, des cloches ainsi que des outils dédiés à leur activité de cristallier. Les premiers aventuriers trouvèrent là des interlocuteurs de choix pour faire fabriquer les outils dont ils avaient besoin pour explorer le massif du Mont Blanc. 

 

 

Didier Simond est de cette descendance et il perpétue la tradition familiale avec l'artisanat chevillé au corps. La montagne et le Mont Blanc sont aussi pour lui au coeur de sa démarche: « J’ai fait le sommet moi-même plusieurs fois, mais la première ascension, c’était quand même extraordinaire. Le Mont Blanc est bien une montagne extraordinaire. »

 

 

Cette relation à la montagne, pour Didier Simond, qui est aussi moniteur de ski l'hiver, s'exprime jusque dans ses créations dont le bois est tout simplement issu de la mer de glace. En effet, à plusieurs reprises, le coutelier alpiniste, est allé chercher la haut du bois fossilisé pour réaliser un de ses couteaux emblématique qui rappelle la forme du Mont Blanc.

 

 

 

Avec son son fils Sabien, Didier se rend souvent, en empruntant le petit train à crémaillère du Montenvers, sur la mer de glace et déniche sur la moraine des fûts de bois aux propriétés si particulières:

 

 

"La moraine de la Mer de Glace renferme dans ses sédiments des bois sub-fossiles, c'est-à-dire des morceaux de troncs d'arbres qui sont morts il y a quelques centaines, voire plusieurs milliers d'années, mais qui ont encore toutes les caractéristiques du bois." explique Melaine Le Roy, Doctorant en thèse de Géographe au Laboratoire EDYTEM de l'Université de Savoie.

 

 

 

Dans son atelier de Chamonix, Didier Simond donne à ces bois, une nouvelle vie et offre à ses clients amateurs, la possiblité de porter sur eux un peu de la formidable histoire de la montagne et de la nature...

 

 

Couteaux Le Chamoniard

www.lechamoniard.com

Crédit photo: Joelle bozon

 

Aimer
Please reload

SUIVEZ-NOUS!

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle
A lire aussi

La naissance d'un vignoble dans le Lot

May 29, 2018

Lauzerte, sur la route de Compostelle

May 11, 2018

Simond, le coutelier des glaces

May 8, 2018

1/2
Please reload

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon

"Un autre regard sur les savoir-faire et terroirs de France"

Lancé en 2017, THE FRENCHIP est un média qui vise à valoriser les savoir-faire et terroirs de France en mettant l'accent sur la beauté des photographies et le goût pour les belles histoires, car derrière chaque artisan, paysan, créateur, se cachent des gens passionnés et passionnants qui mettent tous leurs efforts au service du rayonnement de leur métier, de leur patrimoine régional et par dessus tout de la France. En savoir plus

 

© 2017 THE FRENCHIP