• Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon

"Un autre regard sur les savoir-faire et terroirs de France"

Lancé en 2017, THE FRENCHIP est un média qui vise à valoriser les savoir-faire et terroirs de France en mettant l'accent sur la beauté des photographies et le goût pour les belles histoires, car derrière chaque artisan, paysan, créateur, se cachent des gens passionnés et passionnants qui mettent tous leurs efforts au service du rayonnement de leur métier, de leur patrimoine régional et par dessus tout de la France. En savoir plus

 

© 2017 THE FRENCHIP 

Maison Tamboite, les artisans du vélo

23/4/2018

 

C'est avec plaisir que nous partageons notre visite de la Maison Tamboite, l'artisan du vélo à Paris, à la rencontre de son fondateur Frédéric Jastrzebski et de son chef d'atelier, Hugo Canivenc.

 

 

C’est un matin de printemps à Paris où le soleil pointe enfin son nez après un hiver presque interminable. Un matin où les parisiens sortent presque de leur hibernation, telles des marmottes redécouvrant les joies de la montagne. La journée nous est apparue forcément idéale pour rendre visite à la Maison Tamboite et découvrir cette fabrique artisanale de vélos qui, depuis 4 ans, a su apporter la lumière sur la renaissance d’une entreprise vieille de plus d’un siècle. Visite, photos et vidéo...

 

Frédéric Jastrzebski est l’arrière petit-fils du fondateur de la Maison Tamboite, créée en 2012 et développée ensuite par son grand-père et son oncle. La Maison Tamboite, c’est toute son enfance ! C’est une histoire familiale que lui et son épouse Patricia ont eu à cœur de relancer il y a maintenant 4 ans. Il nous accueille avec son chef d’atelier, Hugo Canivenc, un jeune artisan de 25 ans, qui connaît tout de la fabrication traditionnelle de vélos.

 

 

 

En découvrant la collection de vélos magnifiquement exposés dans l’atelier situé rue Saint Nicolas, dans le quartier du Faubourg Saint-Antoine, nous sommes immédiatement attirés par les détails qui produisent sur nous un effet magnétique et nous font penser à de la haute horlogerie. Il y a en effet dans cette jeune – et à la fois très ancienne maison- une relation entre le patrimoine et la modernité qui ressemble à ces manufactures de montres qui renaissent sous l’impulsion de passionnés. Il y aussi une vraie maturité dans cette marque et dans les produits, signe d’un projet mûrement réfléchi et non pas juste sorti d’un coup de tête ou d’un coup de com. C'est une démarche d'artisanat authentique qui anime Frédéric Jastrzebski et cela se voit!

 

 

 

Frédéric Jastrzebski nous explique vouloir être « un trait d’union entre le meilleur du passé et toutes les promesses de l’avenir et notamment de la technologie. » La technologie est en effet très présente dans les vélos Tamboite, qui ne sont pas juste une simple apologie des lignes traditionnelles et anciennes de la bicyclette , mais un hommage aux formes classiques cachant sous leur beauté simple des trésors d’inventivité et de techniques modernes.

 

Les vélos Tamboite sont connectés. Ils sont truffés de capteurs qui offrent à leurs utilisateurs tout le confort et le plaisir du vélo sans les contraintes des efforts, grâce à un système de propulsion hybride ingénieux et très discret. Au guidon, on se sent libre de négocier la moindre côte tout en se sentant en pleine possession de ses moyens physiques, comme le serait un véritable athlète.

 

 

 

« L’artisanat, c’est l’amélioration perpétuelle de ce que l’on nous a transmis de meilleur, pour le transmettre à son tour aux générations futures »

 

 

 

 

Bien plus qu’un vélo artisanal, faire le choix d’un vélo Tamboite c’est choisir une expérience qui part de la prise de mesure jusqu'à la garantie à vie de chaque pièce. C’est faire le choix aussi de la perfection en terme de style et de mécanique, comme on fait le choix d’une belle montre qu’on adopte pour son design et que l’on garde pour son mouvement.

 

 

 

Le temps passe, nous échangeons avec Frédéric Jastrzebski sur tous les aspects de ces magnifiques machines. Hugo Canivenc nous montre ensuite son atelier.

 

 

Il nous présente son travail qui consiste à reprendre chaque pièce avec soin, chaque engrenage, chaque vis, chaque boulon. Il faut les limer, les polir, les assembler avec minutie à la manière d’un horloger...chaque détail compte.

 

 

 

 

Hugo nous rappelle sa fierté de voir ses réalisations partir aux quatre coins du globe : « chaque vélo qui sort de l’atelier est une pièce unique imaginée, pensée et conçue pour son propriétaire à l’image d’une montre de haute horlogerie ou d’un costume sur-mesure ».

 

 

 

 

 

Vient enfin le temps d’une balade délicieuse dans les rues de l’ile de la cité sur un air de Jazz Manouch que les amateurs du Hot Club de France seront apprécier. 

 

 

 

 

Ce qui me frappe chez Frédéric Jastrzebski et Hugo Canivenc c’est leur plaisir à enfourcher les vélos et leur faire prendre l’air, plaisir aussi sans doute à montrer leurs belles bicyclettes en se mettant dans la peau de tous ceux qui depuis plus de 100 ans ont joyeusement pédalé sur des vélos Tamboite, de Marlène Dietrich à Charles Trenet en passant par Bourvil, Maurice Chevalier, Edith Piaf ou encore Joséphine Baker.

 

 

La vidéo de cette visite:

 

 

 

Maison Tamboite Paris

20 Rue Saint-Nicolas, 75012 Paris

www.maisontamboite.fr

Retrouvez Maison Tamboite sur Facebook

 

Aimer
Please reload

SUIVEZ-NOUS!

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle
A lire aussi

La naissance d'un vignoble dans le Lot

May 29, 2018

Lauzerte, sur la route de Compostelle

May 11, 2018

Simond, le coutelier des glaces

May 8, 2018

1/2
Please reload