• Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon

"Un autre regard sur les savoir-faire et terroirs de France"

Lancé en 2017, THE FRENCHIP est un média qui vise à valoriser les savoir-faire et terroirs de France en mettant l'accent sur la beauté des photographies et le goût pour les belles histoires, car derrière chaque artisan, paysan, créateur, se cachent des gens passionnés et passionnants qui mettent tous leurs efforts au service du rayonnement de leur métier, de leur patrimoine régional et par dessus tout de la France. En savoir plus

 

© 2017 THE FRENCHIP 

Rencontre entre un designer et son ébéniste

18/11/2017

Grégory Timsit nous propose un reportage photo ainsi qu'un échange avec Arnaud Perrin, son ébéniste

 

 

 

 

Nous avons eu envie de donner la parole à Grégory Timsit, designer  et photographe, installé à Verberie dans l’Oise. Il exprime sa vision singulière dans la conception de meubles et d’espaces qui se veut être une démarche globale à la fois sensible et esthétique. Celle-ci s'incarne notamment dans la relation très particulière qu’il a liée avec les artisans avec qui il travaille. Une histoire de raison (la main) et de sentiments (la créativité) ...Il nous offre un magnifique reportage photo et nous invite dans un échange avec Arnaud Perrin, ébéniste, installé lui aussi à Verberie.

 

 

 

- TheFrenchip: Comment qualifiez-vous cette relation ?

 

Arnaud Perrin: C’est une relation très épanouissante. Je fais principalement de la restauration donc lorsque Grégory vient me proposer un nouveau projet c’est comme un grand bol d’air frais dans mon atelier. On a acquis au fil du temps une belle complicité.

 

Grégory Timsit: C’est avant tout une histoire de rencontre. Je travaille avec beaucoup d’artisans différents mais la qualité d’échange que l'on a avec Arnaud est assez exceptionnelle. Nous avons tout de suite sympathisé, et Arnaud a rapidement adhéré à mes projets. Donc si je devais qualifier notre relation, je dirais qu’elle est forte, engagée et malgré tout très professionnelle.

 

 

 

- Pourquoi est-ce si important d’établir cette relation ?

 

AP: C’est important car il faut prendre du plaisir à réaliser ce type de création, autant techniquement qu’humainement.

 

GT: Je pense qu’il faut avoir confiance l’un envers l’autre pour pouvoir s’épanouir chacun dans son art. Si l'on n’a pas cette confiance et un profond respect pour le travail de l’autre, on ne peut pas aller au bout des choses. Cela permet à chacun de mettre une partie de soi dans chaque projet.

 

 

 

 

- Qu’est-ce qui en a été le déclencheur ?

 

AP: Lorsque Grégory a poussé la porte de l’atelier, on a très rapidement échangé. Le contact a été très naturel. Il est ensuite revenu me proposer son projet de console et j’ai tout de suite été emballé par l’idée.

 

GT: L’atelier d’Arnaud est presque au bout de ma rue. Quand j’y suis rentré pour la première fois j’ai tout de suite été frappé par la lumière, les odeurs et les meubles de style qui attendaient sagement leur restauration. Je m’y sentais déjà bien. Le contact a été très facile avec Arnaud. Nous parlions le même langage et j’ai tout de suite eu envie de lui proposer un projet.

 

 

 

- Quels types d’échanges avez-vous ?

 

AP: C’est un vrai travail d’équipe ! Il me demande de mettre un peu plus que mon savoir-faire à son service et c’est ce que j’aime. Je sors de ma zone de confort. On doit tout le temps confronter ma vision technique et son approche esthétique du projet.

 

GT: Je passe généralement à l’atelier avant même d’avoir mis quelque chose sur papier. J’ai déjà mes idées en tête et je viens les confronter au savoir-faire d’Arnaud. On échange, on griffonne chacun notre tour sur une chute de bois. On parle assemblage, essence de bois, vernis et …histoire de l’art. C’est toujours très enrichissant et ça me fait avancer dans mon travail de création.

 

 

- Comment percevez-vous son travail ?

 

AP: Grégory travaille beaucoup sur les projets qu’il me propose. C’est toujours le fruit d’une longue réflexion. Il est très attaché au détail et à la façon dont son projet va être réalisé.

 

GT: Arnaud est toujours d’une justesse et d’une précision incroyables. Il est très impressionnant. L’ébénisterie est un travail très noble qu’Arnaud maîtrise à la perfection.

 

 

 

- Qu’est ce que vous trouvez le plus beau dans son travail ?

 

AP: La richesse de nos échanges…et ses créations bien sûr.

 

GT: La manière dont il façonne les choses. J’ai toujours été très impressionné par l’intelligence de la main. Il y a une dimension esthétique très forte dans le travail artisanal car les gens et les lieux sont très inspirants. C’est ce qui m’a poussé à le photographier dans son atelier.

 

 

Crédit photo: © Grégory Timsit pour Point Fixe Photo

 

Atelier d'ébénisterie Arnaud Perrin

9 Rue de Saintines, 60410 Verberie

 

Design: gregorytimsit.com

Photo: pointfixephoto.com


 

 

Suivez TheFrenchip sur Facebook et sur Instagram pour recevoir tous nos articles dans votre timeline !

 

 

Aimer
Please reload

SUIVEZ-NOUS!

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle
A lire aussi

La naissance d'un vignoble dans le Lot

May 29, 2018

Lauzerte, sur la route de Compostelle

May 11, 2018

Simond, le coutelier des glaces

May 8, 2018

1/2
Please reload