• Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon

"Un autre regard sur les savoir-faire et terroirs de France"

Lancé en 2017, THE FRENCHIP est un média qui vise à valoriser les savoir-faire et terroirs de France en mettant l'accent sur la beauté des photographies et le goût pour les belles histoires, car derrière chaque artisan, paysan, créateur, se cachent des gens passionnés et passionnants qui mettent tous leurs efforts au service du rayonnement de leur métier, de leur patrimoine régional et par dessus tout de la France. En savoir plus

 

© 2017 THE FRENCHIP 

L'Etrange Monsieur Ottavi.

1/11/2017

C’est une bien étrange idée qui est passée par la tête de Thierry Ottavi. Cet artisan, qui redonne vie aux objets, est un personnage au parcours atypique. Militaire de carrière dans l’armée de terre jusqu'en 2006, Thierry devient d’abord fontainier où il conduit de très gros engins de chantier. Il exerce ensuite en tant que menuisier dans une entreprise travaillant pour l'industrie du spectacle puis devient serrurier tôlier dans une entreprise artisanale. Il travaille dur mais ne se sent pas à son aise. Il veut mener sa propre barque.

Nous avons été touchés et séduits par sa démarche.

 

Nous l'avons interviewé et souhaitions partager cet entretien avec vous.

 

 

TheFrenchip : Qu’est ce qui a motivé votre choix de lancer votre propre activité ?

 

J’avais trop de contraintes, trop de comptes à rendre, pas assez d'autonomie et pourtant, à la fois, pas assez d'encadrement...
Bref, j'ai fini par démissionner de ces emplois, et désormais j'ai décidé d'investir mon énergie et mes savoir-faire dans une activité qui m'apporte une liberté d'expression, et qui me ressemble!

 

 

 

TheFrenchip : D'où tirez-vous vos inspirations ?

 

A la base, mon idée est de valoriser ce qui était censé finir en déchet, donner une seconde vie.
 J'avais observé dans mes diverses expériences professionnelles qu'il y avait toujours des matériaux en bon état qui partaient aux bennes de déchets, cela m'avait marqué, et dans mes propres bricolages-maison j'ai toujours favorisé la récupération.

 

Quand je fabrique quelque chose : je pars d’un objet, d’une pièce, d’une matière, d’une texture, et j’ai assez rapidement une vision de la création finale…

 

Même si cette idée est assez précise, je ne suis pas du genre à faire un plan avant d’attaquer le "travail". Je me laisse un peu guider.  Je commence, je soude, je coupe, je regarde et je réfléchis à comment continuer : qu’est ce qui serait le mieux, comment vais-je pouvoir faire pour que cela fonctionne techniquement ou esthétiquement ? Et j’avance comme ça, étape par étape…

 

Je suis passionné de mécanique depuis toujours, mécanique auto et moto, mais aussi de tout ce qui est technique en générale, les machines, comment fonctionnent les choses, les mécanismes…

Les parties techniques de mes objets sont souvent leur clef de voûte.

Je dessine aussi, en général d'une seule couleur, des traits fins, des hachures pour ombrer, et finalement j’ai un peu le même ressenti quand j’utilise le métal et la soudure.

 

 

 

TheFrenchip : Pourquoi avoir choisi la région de Lyon ?

 

Quand j'étais militaire, j'étais muté régulièrement, et au hasard de ces mutations, j'ai rencontré mon épouse dans le nord-Isère.

Nous avons décidé d'y rester, ce que je ne regrette pas, car c'est une très belle région qui offre un bon mixte entre nature et milieu urbain-industriel.
 Nous habitons en pleine campagne, et je ne me verrais pas vivre en ville.


 

 

TheFrenchip : A qui s’adresse vos réalisations ?

 

Pour l'instant, je débute seulement mon activité.

J'espère vendre une bonne partie de mes créations sur internet via des places de marchés, en France, mais aussi en Europe.
Je pense aussi démarcher des boutiques de créateurs qui ont la même démarche que moi (recyclage en particulier), sur la région Rhône alpes.

 

 

TheFrenchip : Quel est votre combat ?

 

L'obsolescence programmée, la pollution de l’environnement, la consommation à outrance, suivre « bêtement » les modes, la mondialisation, l’ultra-capitalisme, l’intolérance…Je ne me reconnais pas du tout dans cette société actuelle où les vraies valeurs et savoir-faire n’ont plus d’intérêt, et où seule la spéculation et l’influence ont de l'importance…

 

 En plus de son savoir-faire, Thierry Ottavi nous offre un regard sur le monde et une vision finalement partagée par de plus en plus de monde. Nous aimons son univers si particulier et cette étrange idée est une bien belle idée!

 

Crédit image: @Photisao

http://etrangeidee.fr

@etrangeidee

 

 

Aimer
Please reload

SUIVEZ-NOUS!

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle
A lire aussi

La naissance d'un vignoble dans le Lot

May 29, 2018

Lauzerte, sur la route de Compostelle

May 11, 2018

Simond, le coutelier des glaces

May 8, 2018

1/2
Please reload