• Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon

"Un autre regard sur les savoir-faire et terroirs de France"

Lancé en 2017, THE FRENCHIP est un média qui vise à valoriser les savoir-faire et terroirs de France en mettant l'accent sur la beauté des photographies et le goût pour les belles histoires, car derrière chaque artisan, paysan, créateur, se cachent des gens passionnés et passionnants qui mettent tous leurs efforts au service du rayonnement de leur métier, de leur patrimoine régional et par dessus tout de la France. En savoir plus

 

© 2017 THE FRENCHIP 

Las Laous en Ariège. I love you !

30/10/2017

Nous partons aujourd’hui en plein cœur de la vallée de Massat, dans le Haut-Couserans. Nous sommes dans le parc régional naturel des Pyrénées Ariégeoises, connu comme le pays de l’Ours, depuis la réintroduction du plantigrade il y a maintenant plus de 20 ans. Ici, à 900 mètres d’altitude, se niche la ferme de "Las Laous" qui en 2005 s’est lancée dans l’élevage de porcs gascons. 

 

L' originalité de cet élevage est qu’il est tenu par Emily et Justin Woodroffe. Ce couple d’anglais a choisi de s’installer dans ce coin dont il est tombé amoureux, comme beaucoup de leurs compatriotes britanniques, il y a quelques années. Ils sont de véritables défenseurs du terroir pyrénéen, avec pour devise : "Éleveurs de cochons heureux de la montagne".

 

 

Dans leur ferme située sur la commune de Boussenac, sur la route qui va du Col de Port à Massat, Emily et Justin et le reste de leur joyeuse bandes, nourrissent leurs cochons avec des céréales garanties sans OGM. « L’automne, ils se régalent de glands et châtaignes qu'ils ramassent en pleine nature ! C’est cette alimentation, associée à la race, qui confère à leur viande sa saveur exceptionnelle, le goût de notre terroir ! » explique Justin.

 

 

Aujourd'hui, du fait que la quasi-totalité de l'élevage porcin et de la production porcine globale, en France comme à l'étranger, repose sur des croisements entre lignées génétiques issues des races dites améliorées, le porc gascon, comme le porc basque, peut être considéré comme une des dernières formes originelles de porcs en France, et donc une des plus anciennes.

 

 

« Nous croyons dans le fait qu’il est possible, aujourd’hui, de produire une viande de qualité en montagne, tout en préservant notre environnement et en rendant nos bêtes heureuses. ».

 

 

 

 

La majorité de la viande est vendue sur le marché de Saint Giron, sous-préfecture d’Ariège. La souriante capitale du Couserans, étire ses rues pittoresques de part et d'autre de deux torrents tumultueux venus du plus haut des montagnes, le Salat et le Lez, qui se rejoignent en son centre.

 

 

 

A la recherche d’une autre vie, Justin et Emily ne sont pas un cas isolé dans cette région où l’agriculture intensive n’a pas trouvée sa place. Les montagnes ariégeoises, après avoir été désertées par les paysans dans les années 60, ont laissé la place à de nouveaux habitants en quête d'une autre manière de vivre, loin du consumérisme et du matérialisme, depuis les hippies des années 70 jusqu'aux néo-ruraux d'aujourd'hui.

 

 

 

On croise dans ces montagnes, qui semblent parfois coupées du monde moderne, des milliers de familles qui inventent des modes de vie surprenants : habitations-cabane, vie en autoproduction, enfants qui font l'école à la maison. Les habitants n'ont pas toujours internet, et vivent parfois à plusieurs heures de marches dans la montagne.

 

 

Petite vidéo sur l'univers si authentique de Las Laous.

 

 

 

Crédit image : @laslous

 

 

Emily et Justin Woodroffe

Las Laous, Col des Caougnous

09320 Boussenac

www.laslaous.fr

 

 

Aimer
Please reload

SUIVEZ-NOUS!

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle
A lire aussi

La naissance d'un vignoble dans le Lot

May 29, 2018

Lauzerte, sur la route de Compostelle

May 11, 2018

Simond, le coutelier des glaces

May 8, 2018

1/2
Please reload