Bernardaud, entre tradition et modernité

Depuis 1863, la Maison Bernardaud incarne la fine fleur du savoir-faire français en matière de porcelaine. A Limoges bien sûr; ville qui a su constamment jouer entre tradition et modernité, techniques semi-industrielles et créativité, authenticité et élitisme.

Encore une belle histoire de famille! C'est Michel Bernardaud qui est aujourd'hui à la tête de l'entreprise. En 2002 notamment, il apporte sa pierre à l'édifice familiale en créant la fondation qui porte son nom et qui oeuvre pour la valorisation du patrimoine industriel et des arts à Limoges.

Pour Michel Bernardaud: "Notre maison se caractérise par le respect des savoir-faire et une recherche de l’innovation faisant fi des conservatismes.Cette coexistence harmonieuse se développe à l’aune des valeurs de l’entreprise familiale qui imprègnent mon mode de pensée et notre fonctionnement au quotidien. C’est dans ce cadre que tous ceux qui m’entourent donnent le meilleur d’eux-mêmes et poursuivent avec fierté notre quête permanente de l’excellence."

Visite de l'atelier en images.

La première phase de fabrication d’une pièce en porcelaine est la création de son modèle. À partir d’un dessin (qui représente l’objet réalisé à l’échelle finale), le modeleur réalise l’objet sous forme d’un volume de plâtre à l’échelle «taille crue», soit 14% plus grand que la taille réelle de la pièce ; en effet, il faut anticiper le retrait que prendra la pièce à la cuisson.

Le modèle (objet unique de référence) donnera naissance au moule mère appelé aussi noyau. C’est de celui-ci que seront tirés les moules de production. Ces derniers, qui permettent la réalisation des pièces de porcelaine en série, sont fabriqués en plâtre, en résine ou en acier revêtu de polyuréthane.

Après le démoulage, on procède au séchage des pièces, qui varie de douze à vingt-quatre heures en fonction de leur taille. Lors du séchage, les pièces subissent un retrait de 3%.

Suivant le style de la collection, la pose du décor est plus ou moins complexe. Certaines pièces de valeur sont peintes à la main et les artisans font preuve d’une dextérité exceptionnelle en utilisant une grande variété de pinceaux.

Dans la majorité des cas, un décor à la feuille (principe de décalcomanie) est apposé à la main sur la porcelaine blanche. Il est trempé dans l’eau de façon à détacher le motif de son support papier et appliqué sur la pièce. Le décor à la feuille est fabriqué par différents procédés d’imprimerie, à l’origine la lithographie, actuellement la sérigraphie. La manufacture Bernardaud est une des seules de Limoges à posséder une imprimerie.

Crédit Image: Maison Bernardaud

Le site web

Facebook

Instagram

Maison Bernardaud

27 avenue Albert Thomas 87000 Limoges

SUIVEZ-NOUS!

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle
A lire aussi